Venez nous rejoindre pour une belle randonnée de 3 jours qui vous fera découvrir, encore sous une autre facette, le massif du Vercors.

Jugez plutôt

 

 

Vendredi 27 juin

Première étape : St Nizier du Moucherotte>La Sierre par les crêtes

Sur cet itinéraire, on bénéficie d'une vue dégagée et d'un panorama somptueux sur toute la chaîne
des Alpes jusqu'au Mont Blanc.

Au cours de la randonnée, en contre bas, vous apercevrez le plateau des Ramées,
vaste étendue herbeuse, entrecoupée de zones boisées, milieu propice au tétras-lyre.

Plus loin, le calcaire érodé dans ses parties les plus tendres a dessiné une courbe magique,
donnant forme au Col de l'Arc. Sur la pelouse perchée du Col, le tapis herbeux
vous invitera peut être à faire la sieste, non sans avoir sacrifié au tour d'horizon.

Animé par le vol des chocards à bec jaune et pattes orangées,
le pic St Michel s'avance en balcon sur la falaise est du Vercors.
En plus de la vue sur les Alpes, on domine, alors, la cluse de Grenoble.

Le sentier qui vous descendra jusqu'à la Sierre serpente entre les pins à crochets,
les genèvriers et les sorbiers des oiseleurs...

 

Samedi 28 juin

Deuxième étape : La Sierre>le Col de l'Arc>le Roc du Cornafion>le Col Vert
>les Cochettes>camping de Villard de Lans

 Beauté secrète et discrète, l'itinéraire du Cornafion s'apprécie avec le temps.
Encerclant la grande muraille orientale du Vercors,
le sentier surplombe et domine à l'est la vallée du drac et, à l'ouest,
le plateau des quatre montagnes.

La descente vers Villard de lans s'effectue par la verdoyante combe de Pissevache,
mettant en lumière les falaises calcaires
du Cornafion. Au pied du Col Vert, vous pourrez remplir les gourdes
d'eau fraîche à la source de Roybon....

 

Dimanche 29 juin

 Troisième étape : Direction Les Clots>le Pas de l'Oeille
>refuge de la Sodanelle>le Col de l'Arzelier

 Quelle satifaction de franchir l'échancrure calcaire que forme le Pas de l'Oeille !
la verdure de la pelouse sommitale vous éblouira
et vous pourrez avoir la surprise de vous trouver nez à nez avec un chamois..
Le sentier se glisse, ensuite, dans la combe,
pour atteindre le Col de l'Arzelier. Ici, un lapiaz suspendu protège un pin à crochets,
rescapé de l'érosion calcaire, là, le saxifrage,
l'érine des Alpes et le lichen s'épanouissent dans leur milieu de prédilection.

 

 Inscription avant le 15 juin par envoi du bulletin joint

bulletin_inscription